Saint Martin de Boubaux


 

La piste d'exploitation forestiére des Cabasses

 

L’actualité de ce début d’année 2009 dans notre commune s’est focalisée autour de la création de la piste dite des « Cabasses ».

 

Il s’agit la d’une réalisation qui constitue l’aboutissement d’une histoire de plus de trente ans.
La réalisation d’un plan local d’aménagement concerté (PLAC) autour du massif de la Chapelle dans les années 2002/2004, ponctuée par deux réunions publiques ou chacun à pu s’exprimer, a montré la nécessité de créer une piste pour désenclaver ce massif vers le Col de Prentigarde.

 

Suite aux incendies de 2003 (300 hectares brulées sur Saint Martin et prés de 1000 hectares sur Saint Etienne) un plan de massif de protection des forets contre l’incendie en Cévennes a été mis en place. Le comité de pilotage a retenu le 1er Aout 2006 le principe de création d’une piste DFCI reliant le col des Cabasses au col de Prentigarde.

 

Les contraintes réglementaires liées à la nature DFCI de cette piste ont conduit le conseil municipal à opter pour une piste d’exploitation, en effet une piste DFCI doit :


Etre réservée exclusivement à la défense contre l’incendie.
Etre d’une largeur supérieure à celle d’une piste d’exploitation forestière avec des abords débroussaillés sur une plus grande largeur
Etre propriété de la collectivité ou bénéficier d’une servitude FDCI
Enfin elle est financée à un taux inférieur à une piste d’exploitation.

 

Aussi dans sa délibération du 11 Juillet 2007, le Conseil Municipal a décidé la création de cette piste d’exploitation et de prendre la maitrise d’ouvrage sur l’ensemble de son tracé depuis Saint Martin jusqu’à Saint Germain en traversant la commune de Saint Etienne Vallée Française.

 

Afin de préserver la particularité et les richesses de ce site, tous les intervenants ont été consultés et ont donné leur accord sur la nature et le tracé de cette voie nouvelle : le Parc National des Cévennes ,le président de l’institut d’études occitanes du Languedoc pour le volet patrimonial et archéologique, le SMACVG pour le respect des préconisations du programme l’homme et le biosphère, conduit sous l’égide de l’UNESCO et qui recouvre toute la vallée du Galeizon, Natura 2000, la DDAF, le CRPF et l’ONF.

 

Forts de toutes ces assurances, de l’autorisation de tous ces services scientifiques et administratifs, pourvus de l’autorisation écrite librement consentie de tous les propriétaires concernés et saisissant l’opportunité d’un financement exceptionnel(70% entre l’état et la Région) plus une participation de l’ONF de 20%, son cout total est de 62000€, le début des travaux a pu être lancé début Février .

 

Il ne fallait pas perdre de temps car les travaux ne peuvent se faire entre le 1er Mars et le 15 Septembre pour protéger la nidification d’un circaète( espèce protégée) pendant cette période, et les travaux doivent être terminés le 31 Décembre 2009.

 

Cette piste permettra à tous les propriétaires de forêts sur ce massif d’exploiter et vendre leurs bois, notamment les pins maritimes qui ont envahis cet espace et qui pourront être remplacés par des essences plus nobles et moins inflammables.

 

Elle permettra à l’ONF d’améliorer la gestion de sa forêt (l’ONF a investi 7 millions de francs pour replanter après l’incendie de 1973).

 

Elle pourra permettre, avec l’autorisation des propriétaires, le passage des véhicules lourds ce qui évitera de dégrader la voirie communale trop fragile.

 

Cet ouvrage, même s’il n’est pas ouvert au public, est strictement pour notre territoire.

 

Il doit être une opportunité pour notre commune pour améliorer notre paysage, construire une forêt plus résistante au feu, permettre, en concertation avec l’ONF de créer un espace mieux géré.

 

Tous ces sujets pourront être évoqués lors d’une réunion publique que nous organiserons avec nos partenaires (SMACVG, ONF, etc.) le Samedi 18 Avril à 16heures à la salle des fêtes de Saint Martin.


Copyright "Mairie St Martin 2009", tous droits réservés