Saint Martin de Boubaux


 

Site Natura 2000 de la vallée du Gardon de Mialet

 

 

Le document de gestion est validé : que se passe t’il après ?

 

Après deux ans de travail le site Natura 2000 de la vallée du Gardon de Mialet vient de se doter d’un document d’objectifs (document de gestion du site Natura 2000). Plus de 100 personnes, que nous tenons encore à remercier, ont participé à l’élaboration de ce document qui a été validé le 14 avril 2011 par les représentants des différents usagers du site au comité de pilotage. Ce travail de préparation a permis de dégager des priorités d’actions afin de gérer dans les années à venir les habitats naturels et les espèces rares et/ou fragiles de cette vallée.

Une gestion axée en priorité sur les milieux ouverts et humides et la ressource en eau. Prairies naturelles, pelouses, landes d’altitudes tels sont les habitats naturels qui nécessitent d’être préservés en priorité sur le site. C’est un secret de polichinelle de dire que les milieux ouverts sont minoritaires dans les vallées. En effet la part de milieux ouverts par rapport au milieux fermés ou en voie de fermeture représente à peine 6% du territoire. Il parait tout naturel d’axer le travail de préservation sur ces milieux naturels qui sont en voie de disparition et qui participent à la richesse de ces vallées entretenues par la main de l’homme.

 

Au même titre, voire nettement moins représentés sur cet espace, les habitats humides (suintements rocheux temporaires, bas-marais, prés humides, etc.) sont les lieux de vie de plantes très rares en France et en Europe. Leur préservation est une nécessité si on ne veut pas voir disparaître ces plantes que l’on souhaite faire découvrir au plus grand nombre lors de journées de découverte.

 

La qualité et la quantité de l’eau disponible dans les cours d’eau sont également des enjeux majeurs pour les années à venir. Les gardons et leurs affluents ont une fonction écologique incontournable pour le développement de la faune aquatique ou sub-aquatique : Loutre, Castor, Libellules, Barbeau Méridional, Ecrevisse à pattes blanches…et bien d’autres espèces plus communes notamment la truite si convoitée par les pêcheurs passionnés de pêche en rivière.

 

 

Bien que moins prioritaire en terme d’enjeu de conservation, il est prévu de mettre en place des actions en faveur des habitats forestiers telles que favoriser la restauration et l’entretien de la châtaigneraie. Au total ce sont 25 habitats naturels et 18 espèces Natura 2000 inventoriés et qui sont concernés par le document d’objectifs.

 

Première année de mise en oeuvre sous le signe de la rencontre

Information, journée de sensibilisation et rencontre avec les propriétaires et usagers des habitats naturels sont au programme de cette première année de mise en œuvre du document d’objectifs.

 

Plusieurs réunions publiques d’informations sont actuellement organisées dans les différentes vallées pour présenter le document d’objectifs. Des réunions plus spécifiques auront lieu aussi avec les chasseurs et les pêcheurs, les forestiers, les agriculteurs et avec les élus locaux au cours de l’automne. Ces réunions seront l’occasion d’aborder avec les personnes présentes les actions de gestion en faveur des habitats naturels et des espèces que pourront mettre en place les usagers (forestiers, agriculteurs, propriétaires privés et publics,etc.). Les agriculteurs, qui souhaiteront mettre en place ce type d’actions, percevront une rémunération directe à travers la souscription de Mesures agro-environnementales territorialisées (MAET). Pour les autres catégories d’habitants qui choisissent de s’engager, les opérations de gestion devront être effectuées par une entreprise, le coût des travaux étant financé à 100%.

 

Des actions de sensibilisation seront organisées à l’attention de différents publics, notamment une soirée le 10 septembre 2011 consacrée à la chauve-souris qui se tiendra sur la commune de Saint Etienne Vallée Française. D’autres actions de sensibilisation sont en cours de préparation dont les thématiques et les dates seront bientôt consultables sur le site internet du site Natura 2000 de la vallée du Gardon de Mialet : http://valleedugardondemialet.n2000.fr/

 

Compléter les connaissances pour mieux gérer

 

Le territoire est vaste ! Pas moins de 23 420 hectares qu’il faut apprendre à connaître. Le temps consacré à la connaissance des habitats naturels et des espèces rares et fragiles lors de la préparation du document de gestion n’a pas permis d’avoir une connaissance fine de leur localisation ou encore de leur état de santé. Du chemin reste à faire et ce sera peut être l’occasion de faire de nouvelles découvertes d’habitats naturels ou d’espèces sur ce site Natura 2000.

 

Des partenariats locaux à lancer ou à renforcer vont permettre de soutenir à la fois l’acquisition de ces connaissances mais aussi de mettre en place une synergie entre les différents organismes qui contribuent à la gestion de la diversité biologique dans ces vallées cévenoles.

 

Mieux connaître mais aussi mieux transmettre les connaissances aux habitants des vallées pour qu’ils prennent en compte la préservation de la diversité biologique dans leurs activités quotidiennes. En effet, les habitants de ces vallées sont au cœur de ce travail de préservation. Sans leur concours, leur intérêt et leur appui dans la gestion quotidienne de cette richesse naturelle, un des joyaux et une des fiertés de ce territoire, elle pourrait être mise à mal et peut être à terme disparaître au profit d’un environnement naturel plus standardisé.

 

Résumer le document de gestion du site Natura 2000 de la vallée du Gardon de Mialet en quelques lignes n’est pas aisé. Tout comme ce territoire, il est riche d’information et de projet d’actions. Nous vous invitons à le consulter dans vos mairies ou à le télécharger depuis le site web du site Natura 2000 de la vallée du Gardon de Mialet à l’adresse suivante : http://valleedugardondemialet.n2000.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright "Mairie St Martin 2011", tous droits réservés